Excès de vitesse, feu rouge grillé… Le point sur les amendes les plus courantes

Le voyage en voiture peut être coûteux. Quelles sont les amendes en cas de feu rouge, d’excès de vitesse ou de distance insuffisante ? Comme vous le savez, la liste des amendes a un grand mot à dire sur les excès de vitesse. Faisons le point sur les sanctions possibles.

Les sanctions les plus courantes : l’excès de vitesse

Tout d’abord, observons un aperçu des sanctions les plus courantes du catalogue des amendes. Il y a, tout d’abord, les cas d’excès de vitesse. Par exemple, si vous appuyez trop fort sur l’accélérateur et que vous obtenez un flash ou un laser, cela peut avoir de mauvaises conséquences. Dans ce cas, une distinction est faite selon que vous avez été pris à l’intérieur ou à l’extérieur d’une ville.

Le montant le plus élevé est généralement destiné à une infraction en ville et le montant le plus faible à une conduite trop rapide en dehors de la ville. Toutefois, si vous n’étiez pas trop rapide, par exemple, à environ 10 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, vous serez souvent condamné à une amende de 10 à 15 euros, selon l’obstacle rencontré. Mais si vous étiez trop bon avec votre pied de plomb et que vous rouliez trop vite à plus de 70 km/h, alors ce sera vraiment passionnant. Dans ce cas, vous pouvez

Choisir la bonne distance

D’autre part, la loi prévoit également les sanctions en cas de conduite trop proche. Cependant, ces derniers sont divisés en différentes catégories en fonction de la vitesse. Il y a généralement une subdivision de 80, 100 et plus de 130 km/h. En outre, ici aussi, après le 10e et après le « calcul de Pi fois le pouce » avec un demi-taromètre (5/10) en mètres sont calculés. Ainsi, si vous avez roulé en dessous de 5/10 de la valeur, vous êtes passible d’une amende de 75,00 à 100,00 euros et d’un point dans votre fichier. Mais supposons le pire et que vous soyez plus proche de 1/10 de la valeur. Dans ce cas, vous avez beaucoup à faire :

Comme vous pouvez le constater, la distance idéale par rapport au véhicule qui précède est également essentielle. Ne prenez donc pas cela à la légère. Sinon, votre chiffon risque de prendre des vacances non désirées à Flensburg plus rapidement et plus longtemps que vous ne le souhaiteriez. En outre, il s’agit aussi de votre propre sécurité et de celle des autres usagers de la route. Et cela pèse bien sûr encore plus lourd que toutes les infractions commises à Flensburg.

Les sanctions pour les feux rouges

Examinons maintenant les signaux lumineux astucieux, c’est-à-dire les feux de circulation rouges. Même si je ne comprends pas pourquoi beaucoup de gens les dirigent, cela arrive plus souvent qu’on ne le pense. Parce que si vous n’avez pas fait attention une seconde, vous aussi pouvez avoir des ennuis et rater un feu rouge. Si vous roulez sur un feu de signalisation qui vient de changer de couleur et qui devient rouge, vous pouvez avoir de la chance et vous n’aurez « que » une amende de 90,00 euros et un point à Flensburg.

Mais si le feu est rouge pendant plus d’une seconde, la sanction de 200,00 euros, deux points et un mois d’interdiction de conduire sera beaucoup plus dure. Mais supposons simplement le pire des scénarios. Par exemple, vous avez manqué un feu rouge pendant plus d’une seconde et vous avez ensuite provoqué un accident. Dans ce cas, ce sera vraiment désagréable et des sanctions beaucoup plus drastiques vous attendront :

Agression verbale d’un officier : un délit particulièrement coûteux

Peu importe à quel point vos émotions sont en ébullition : ne jamais, jamais manquer de respect aux policiers ou les agresser verbalement. Soyez toujours courtois. Sachez, dans ce même contexte, que certaines expressions faciales, certains gestes et vocabulaire peuvent vous coûter cher. Le simple fait de tirer la langue à un policier peut vous coûter 150,00 euros de moins dans votre portefeuille. Et c’est encore moins cher par rapport à d’autres expressions ou gestes.

Protection contre le vol de voiture : comment repousser les voleurs de voiture ?
Klaxonner – quand est-ce qu’on a le droit de le faire ?