Comment entretenir ses amortisseurs ?

entretenir ses amortisseurs

Les amortisseurs sont des éléments indispensables au bon fonctionnement d’une voiture. Leur défaillance affecte donc cette dernière, et la tenue de route, l’adhérence des roues et le confort de conduite deviennent problématiques, à la limite inexistants. Afin de prévenir ces problèmes, il est conseillé d’entretenir régulièrement ce dispositif mécanique, en adoptant certaines habitudes et en effectuant également des visites chez un professionnel.

Quel rôle jouent les amortisseurs ?

Dispositif mécanique faisant partie du système de suspension d’un véhicule et permettant de maintenir le contact entre les roues et le sol, les amortisseurs sont des composantes d’automobile qui assurent un confort de conduite et un niveau de sécurité optimal au conducteur. Les informations fournies à ce sujet sur Autodistribution.fr, plateforme sur laquelle il est possible se les procurer,   permettent de mieux appréhender la manière dont ils fonctionnent.

Sur la route, le contact entre les roues et les nids-de-poule ou les bosses, engendre un choc dont l’incidence se fait sentir sur l’automobile. A la faveur du système de suspension, la force de cette rencontre est limitée grâce aux ressorts. Les amortisseurs ont pour rôle de contenir l’effet de rebond créé lors du passage de l’énergie dans les éléments élastiques, dans le but de maintenir les roues stables, et d’empêcher les vibrations dans l’habitacle de l’automobile.

Pourquoi entretenir les amortisseurs ?

La qualité du freinage d’un véhicule est directement liée au bon état de ce dispositif, étant donné qu’il favorise une adhérence optimale au sol, lorsque le conducteur freine. Pour cela, il est indispensable de l’entretenir, afin de garantir un niveau de sécurité global rassurant.

Lorsque les amortisseurs sont bien entretenus, le véhicule est moins enclin aux tête-à-queue et à l’aquaplaning, tout comme la distance de freinage est fortement réduite quand le sol est mouillé. De même, les pneus et les pièces de suspension s’usent moins vite. Le conducteur bénéficie par ailleurs d’une meilleure expérience de conduite et les passagers sont installés confortablement.

Comment entretenir les amortisseurs ?

L’entretien consiste beaucoup plus en la répétition de certains gestes, et en l’attention accordée à certains signes qui sont généralement précurseurs du mauvais fonctionnement des amortisseurs. Par exemple, le fait de faire passer une automobile au banc-test tous les 20.000 km, afin de contrôler l’état des ressorts et du système de suspension, est une mesure d’entretien efficace.

En outre, il est recommandé qu’après 80.000 km de distance, les atténuateurs de choc soient changés. Ce changement doit idéalement être confié à un professionnel, qui pourra le faire convenablement, en choisissant le dispositif mécanique le plus adapté, selon le type de voiture. D’un point de vue technique, l’option d’un spécialiste du remplacement d’amortisseurs, représente une garantie de sécurité certaine, étant donné l’expertise de ce dernier en la matière.

Est aussi une mesure d’entretien des atténuateurs de choc, l’attention accordée à certains bruits qui sont souvent les prodromes d’un potentiel dysfonctionnement. Au nombre de ces signes avant-coureur figurent le vacillement de la carrosserie, la réduction de l’efficacité de la direction et du freinage de la voiture. Ce sont des facteurs qui, comme d’autres abordés sur gataka.fr, agissent négativement sur le fonctionnement normal d’une voiture.

En plus de ces signes, pour entretenir les amortisseurs, il faut également prêter attention à une éventuelle fuite d’huile, à l’usure anormale d’un pneumatique, à l’oxydation d’une tige et à la déformation du cylindre. A cela il faut ajouter la nécessité d’être attentif à un grincement des réducteurs de choc, lequel se manifeste généralement quand l’automobile roule sur une chaussée déformée.

Dans tous les cas, lorsque des secousses, et signes inhabituels commencent à se faire remarquer, il est préférable d’amener le véhicule chez un mécanicien, qui se chargera de détecter l’origine de l’anomalie, et de dire si elle est liée ou non à l’état des amortisseurs.