Que faire face à un refus d’assurance auto ?

Tous les conducteurs sont soumis à une réglementation, celle d’être souscrit à une assurance auto. Ce dernier est une responsabilité civile qui permet de se protéger des autres et de soi-même. Une assurance auto permet de dédommager l’assuré en cas d’accident ou de sinistre. Parfois, il est possible qu’une ou plusieurs compagnies d’assurances rejettent les demandes d’un particulier selon son statut et sa conduite sur les voies publiques.

Quand est-ce qu’il y a refus d’assurance auto ?

Nombreuses sont les causes d’un refus d’assurance auto par une compagnie. Pour plus d’informations, il est fortement conseillé de consulter une assurance en ligne spécialisée dans ce domaine. Ce sont des personnes qui ont un statut particulier. Tout d’abord, les jeunes conducteurs n’ont pas d’expérience au volant vu la récence obtention du permis de conduire. Pour les compagnies d’assurances, cette inexpérience permet de démontrer que les jeunes conducteurs peuvent être impliqués facilement dans un accident ou sinistre que d’autres conducteurs. Ensuite, les conducteurs malussés sont les personnes qui ont des coefficients de réduction-majoration négative suite à de nombreux sinistres. Ce qui se présente comme un gros risque pour les assureurs d’où le refus de l’assurance. Enfin, les conducteurs les plus exposés aux refus sont ceux qui ont le statut de « résiliés ». Ce dernier présente en général un risque plus important au niveau des fraudes ainsi que des défauts de paiement. Le comportement dangereux du conducteur sur la voie publique provoque un retrait de permis d’où la résiliation. Par contre, il est aussi possible de dénicher un assureur résilié en ligne en consultant le bon site.

Les conséquences d’un refus d’assurance auto pour un conducteur

Depuis des années, la souscription d’une assurance auto est strictement obligatoire pour toutes les personnes qui conduisent des véhicules terrestres à moteur. Actuellement, on peut souscrire une assurance en ligne pour éviter les sanctions. De nos jours, il existe plusieurs peines prévues pour punir et sanctionner les non assurés. Le retrait du permis peut aussi s’associer allant jusqu’à une interdiction de conduire pendant quelques années. Il est possible que la personne non assurée soit soumise à une peine de jours-amende ou encore de travaux d’intérêt général.

En cas de refus d’assurance auto : Que faire ?

La première chose à faire en cas de refus d’assurance auto, c’est de se faire aider par un comparateur assurance en ligne ou un courtier en assurance. Se fier au service du BTC Bureau Central de Tarification, car ce dernier dispose la faculté de forcer la compagnie d’assurance à couvrir un particulier refusé. Le BTC a un rôle important pour tous les conducteurs devant bénéficier d’une couverture. Après deux refus par les assurances, il est conseillé de prévenir le bureau à l’aide d’une lettre de recommandation et quelques compléments de dossier supplémentaires. Tout d’abord, le dossier doit contenir les deux lettres de refus par les compagnies d’assurances, le nom de l’assureur souhaité est indispensable. Ensuite, une copie de la carte grise du véhicule en question ainsi que le relevé d’information faite par l’ancien assureur sont aussi à joindre. Enfin, il est nécessaire d’ajouter une copie du contrôle d’alcoolémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *