Le VAAS de Renault Mobilize, un moyen de lutter contre les cycles dans l’automobile

vaas

La notion de Vehicle as a Service (VAAS) est une notion nouvelle qui est utilisée par de plus en plus de constructeurs automobiles qui cherchent à diversifier leurs activités. Il y a peu, Renault a développé sa marque Mobilize, une marque de VAAS qui se concentrera sur les nouvelles formes de mobilités durables.

Quel est le concept du VAAS ?

Considéré le véhicule comme un service plutôt qu’un bien à posséder est une nouvelle manière d’envisager la mobilité. Aujourd’hui, les jeunes générations considèrent pourtant de plus en plus la voiture comme un service.

Cette situation n’est pas arrivée par hasard puisque l’environnement actuel ne cesse de tirer la sonnette d’alarme. Densité de la population qui explose dans les grandes villes, difficultés de stationnement, coût important du permis de conduire, embouteillages, durée de livraison des véhicules neufs qui s’allongent ou encore prix de l’occasion qui s’envole sont autant de raisons pour modérer son utilisation de la voiture au profit d’autres modes de transports (vélo, trottinette, marche, transports en commun, location de véhicule, autopartage…).

Pour les constructeurs automobiles, une page se tourne mais une autre se profile puisqu’aujourd’hui le VAAS représente une réelle opportunité pour assurer leur avenir et conserver un chiffre d’affaires pour les prochaines années sur un marché perturbé. Le démiurge Elon Musk estime d’ailleurs que tous les constructeurs automobiles risquent la faillite, l’occasion de rappeler que ce dernier prophétise la fin de l’industrie automobile depuis des années déjà.

Du coup, vendre du service permet de créer un chiffre d’affaires récurrent et donc stable alors que la vente d’un véhicule génère un chiffre d’affaires une seule fois.

Renault lance sa marque Mobilize, une marque dédiée au VAAS

Depuis 120 ans, Renault n’avait encore jamais lancé une marque comme celle-ci. Mobilize rejoint donc les marques Renault, Alpine et Dacia ; cette marque se concentre sur les nouvelles formes de mobilités durables (VAAS) et non sur la production de véhicules neufs.

Renault fait partie de ces constructeurs qui misent gros sur l’autopartage et les nouveaux services de mobilité. Certainement une façon pour eux d’exprimer leur vision de l’automobile pour les prochaines années.

Une potentielle bouée de sauvetage pour le groupe qui a stoppé ses activités en Russie depuis le début de la guerre en Ukraine. Une roue de secours également pour l’avenir incertain de l’automobile qui craint d’ores et déjà de vendre de moins en moins de véhicules dans les prochaines décennies.

Mobilize constitue donc la seule branche du groupe dont les véhicules ne peuvent pas être achetés. Cette activité se concentre sur 4 modèles principaux :
– la micro citadine Duo
– l’utilitaire Bento
– l’utilitaire Hippo
– et la berline Limo

Ces véhicules sont peu polluants et faciles à manier, ils peuvent être proposés à tous les automobilistes présents dans les pays où le service est proposé. Une façon aussi pour le groupe de s’assurer une production de véhicules dans ses usines dont les taux de remplissage sont une donnée sensible impliquant notamment l’emploi.

L’utilisation du véhicule comme un service ne date pas d’hier…

Si la possession de son propre véhicule ne va plus de soi, certains acteurs régionaux l’ont compris il y a déjà quelques années. Des acteurs comme Europcar Nantes, qui propose de l’abonnement voiture, se sont déjà engagés dans cette démarche il y a de nombreuses années.

Les acteurs de la LLD, comme Les Formules LLD, sont également sur ce créneau de l’usage, en courte, moyenne (location au mois) et longue durée ainsi que l’autopartage. Le positionnement sur-mesure est à contre-courant des solutions traditionnelles clé en main puisque l’objectif de la marque est d’offrir des services complémentaires en fonction des besoins des entreprises. Entre les commerciaux et les collaborateurs, les besoins sont clairement différents. La location mensuelle sans engagement fait d’ailleurs un carton auprès de cette clientèle.

Que ce soit Renault Mobilize, Volkswagen avec Europcar ou encore Les Formules, le marché de l’automobile, qui souffre depuis quelques années et qui mute très rapidement avec l’électrification, risque de repousser ses frontières dans le service. Le virage va être compliqué à prendre pour les acteurs habitués à vendre des véhicules car le client de demain viendra chercher non pas un produit mais du service, avec de l’humain au centre.

Comment obtenir le meilleur crédit auto : conseils et astuces pour négocier les conditions les plus avantageuses
Candilib pour réserver sa place à l’examen du permis de conduire