L’Industrie automobile, que représente-t-elle, et où va-t-elle ?

L’Industrie automobile

La désindustrialisation ne cesse d’augmenter en territoire français. Tout comme pour la machine-outil, les autres secteurs de fabrication risquent de disparaître ? Vous avez sûrement remarqué que de nombreux petits domaines n’existent plus actuellement. C’est le cas du matériel médical. Autrefois, la France était un leader mondial avec les produits comme Thomson-CSF.

L’industrie automobile est-elle dans un état critique ?

Cette question revient fréquemment sur le tapis lors des discussions entre amis, en famille ou avec des collègues. Il est difficile de croire que ce secteur si florissant risque de disparaître dans quelques années. En effet, l’industrie automobile française possède de grandes marques comme Peugeot, Citroën ou encore Renault. Pourtant certains individus pensent qu’elle est en train de suivre les traces de la machine-outil. Pour quelles raisons ont-ils ce point de vue ? C’est simple ! Les analystes ont remarqué que la part de l’automobile dans le produit intérieur brut ou PIB ne cesse de diminuer d’année en année. Cependant, dans les pays voisins, tel que l’Allemagne, ce pourcentage se stabilise ou augmente. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : si la branche automobile française pèse 0.6 % du PIB, celle allemande pèse presque 3 %. (5 fois plus important).

Les constructeurs français sont-ils dans une impasse ?

Il est essentiel de préciser que les groupes Peugeot-Citroën et Renault-Nissan n’ont pas perdu leur puissance. Néanmoins, le problème provient de leur délocalisation. Ce phénomène peut entraîner une disparition de la part française. De son côté, la politique utilisée par l’Allemagne lui a permis de conserver la majorité de ses fabrications. Cette stratégie vise à jouer la qualité par rapport au prix. De ce fait, les Allemands font partie des leaders mondiaux dans la construction de voitures haut de gamme, les plus rentables.

La révolution technologique, une menace ou un atout pour le pays ?

Selon les experts en la matière, cette révolution aurait pu aggraver la situation. Aux yeux du reste du monde, les constructeurs français n’étaient pas à la hauteur des demandes. L’arrivée de la voiture électrique a beaucoup bouleversé le monde de l’automobile. Ce véhicule se distingue surtout par l’absence d’une pédale d’embrayage et de centaines de pièces de précision. Pour pouvoir répondre aux demandes de la clientèle internationale, les géants comme Peugeot-Citroën et Renault-Nissan ont été contraints de mettre à jour leurs équipements et leurs modèles. De nos jours, la menace de la disparition de l’industrie automobile n’est pas imminente, mais elle plane encore au-dessus de ce secteur.