Automobile : travailler dans le secteur de l’automobile

le secteur de l’automobile

Vous l’avez sûrement remarqué, de nos jours, le secteur de l’industrie automobile vit des heures plutôt sombres. Les problèmes rencontrés dans ce domaine sont nombreux et variés. Les plus connus sont la restriction des crédits, la diminution des ventes, la suppression des postes annoncés… Néanmoins, les constructeurs ne baissent pas les bras, ils continuent d’avancer et de produire de nouveaux modèles.

Aujourd’hui, quelle est la position de ce secteur ?

D’après certains analystes, il s’agirait d’une « crise dans la crise ». Aussi improbable que cela puisse paraître, l’industrie automobile vient de vivre trois années extrêmement difficiles. De plus, elle a subi de plein fouet les conséquences de la crise financière internationale actuelle. Les impacts de ce phénomène se sont fait ressentir chez tous les constructeurs. Auprès des leaders mondiaux, les licenciements et la délocalisation sont devenus incontournables. D’après une récente étude, il faudra un secteur hyper actif pour relever les défis des prochaines années. Les objectifs sont les suivants :

  • Améliorer la production
  • Diminuer les coûts et les charges afin de réduire le prix de vente
  • Créer des voitures plus performantes, mais moins polluantes (la course à fabrication d’automobiles écologiques a été lancée il y a plusieurs années)

Connaissez-vous les métiers de l’automobile ?

Beaucoup de personnes pensent que la production d’un modèle de voiture est facile et simple. Pourtant, il s’agit d’un travail à la chaîne qui requiert le savoir-faire de plusieurs travailleurs. Pour vendre un véhicule, vous aurez besoin d’un commercial confirmé qui connait le produit sur le bout des doigts. La différence se fera ressentir sur le nombre de voitures vendues sur le mois et sur l’année. En outre, pour la conception, il faut passer par des ingénieurs, des designers ou des spécialistes de l’automobile. Enfin, la fabrication proprement dite est confiée à des corps de métier. Ils sont responsables de la découpe des pièces, de leur assemblage, du suivi… Étant donné que le nombre de ventes n’a pas augmenté et que le licenciement est inévitable pour certaines branches, l’industrie automobile n’embauche que rarement. Si vous désirez faire carrière dans ce secteur, il est conseillé de vous spécialiser dans l’informatique, les mesures physiques, l’acoustique ou l’électronique embarquée. Ces domaines sont actuellement les plus recherchés.

Quel type de formation suivre ?

Cela dépendra du travail que vous désirez exercer. Le diplôme nécessaire pour entrer dans l’automobile varie d’un CAP ou d’un BEP à un bac +5. Le niveau requis dépendra en fonction du poste du constructeur.